côte d'Ivoire:Déchets suspects de Treichville : Ces produits n’ont aucun impact sur la santé

Publié le par hiler

Si ce n'est pas faire preuve d'incompétence en disant que des produits qui causent des irritations aux yeux et toxiques à l'inhalation , n'ont aucun effet sur la santé?
lire l'article tiré de fraternité matin: " Le Centre ivoirien antipollution (Ciapol) a rendu publics les résultats des analyses des prélèvements des déchets suspects déversés le 13 juillet dernier à Biafra, commune de Treichville. C'était le samedi 25 juillet au cours d'une conférence de presse animée par M. Doh André, Dg du Ciapol. Celui-ci a indiqué que les analyses ont montré que ces déchets ne sont pas toxiques. « Sur 200 personnes consultées à l'hôpital général de Treichville par les médecins, aucun cas d'intoxication lié à ce produit déversé n'a été trouvé. Je tiens à rassurer la population que ce produit n'a pas d'impact sur la santé publique », a révélé le Dg du Ciapol. En réalité, les résultats confirment qu'il s'agit d'une rinçure de résidu liquide d'origine phytosanitaire qui ne peut être déversé sans traitement spécifique préalable, conformément à la réglementation. En outre, l'échantillonnage porté sur les résidus liquides a montré la présence d'une matière active appelée Diazinon, utilisée comme produit phytosanitaire (insecticides). Cette substance présente une forte odeur et l'identification des risques indique qu'elle est nocive si elle est avalée, inhalée. Aussi le Diazinon présente des dangers s'il est en contact permanent avec la peau et peut causer l'irritation des yeux. Le Dg du Ciapol a profité de ses échanges avec la presse pour interpeller et mettre en garde la soixantaine d'entreprises ne disposant pas de station d'épuration et qui continue de déverser directement les eaux usées dans la lagune. Rappelons que dans la mi-journée du lundi 13 juillet dernier, un camion citerne a déversé à la station de dépotage du quartier Biafra des produits suspects qui ont causé des malaises chez certains riverains.

C'est à croire que pour le directeur du CIAPOL, tout ce qui ne provient pas du déversement des déchets toxiques, ne doit pas être considéré comme toxique. 

Commenter cet article